Mère accusatrice

Je ne me sens plus en confiance pour qu’elle coache mon enfant !

Lors d’un tournage, après qu’un enfant acteur, appelons-le Nicolas*, m’ait avoué qu’il n’aimait être acteur, j’ai osé lui suggérer d’en parler à sa maman. De lui dire, en toute franchise, qu’il n’aimait pas faire des tournages. Quelques jours plus tard, quand sa mère lui a annoncé qu’il aurait à passer une audition sous peu, il s’est exprimé avec courage, osant affirmer qu’il ne voulait pas y aller.

Sa maman lui a alors demandé pourquoi il adoptait maintenant une telle attitude, à l’endroit des auditions. Nicolas a fini par exprimer que c’était Liane qui lui avait suggéré de lui dire… Sa mère en a conclu que c’est moi qui avais été lui mettre cette idée dans la tête ! Et elle s’est montrée très mécontente. Comme je travaillais encore sur une série dans laquelle jouait Nicolas, elle s’est empressée de téléphoner au producteur, pour déclarer qu’elle ne se sentait plus en confiance avec moi, pour que je coache son enfant.

Peu après, j’ai cessé de travailler sur cette production… J’aurais pu rester : mon patron ne m’a pas forcée à partir. Mais le lien de confiance était maintenant brisé. J’ai pris la décision de quitter parce que je savais bien que le petit remarquerait le mécontentement de sa mère envers moi. Désormais, il ne se sentirait plus aussi à l’aise qu’avant pour travailler son personnage avec moi et cela n’avantagerait pas la production ni ne contribuerait au bien-être de l’enfant…

N’aurait-il pas été souhaitable que cette maman accepte tout simplement que son fils n’aime pas jouer devant la caméra ? Parfois, l’enfant n’a pas le courage de décevoir son parent. Même si, vu de l’extérieur, l’enfant semble apprécier son tournage, vérifier son sentiment réel à l’endroit de cette activité demeure très important.

Il me semble que les parents devraient être le plus vigilants possible. C’est leur responsabilité de porter un regard critique et lucide à l’égard des attitudes réellement manifestées par leur enfant, face aux tournages. Ce n’est pas suffisant de se fier aux mots qu’ils prononcent.

Dans une société qui idéalise le fait de jouer à la télé et qui considère cette activité comme une forme de réussite, les enfants peuvent se sentir piégés par les attentes de leurs parents. Comment se fier à ce que l’enfant répond à son parent, quand il ressent toutes sortes de pressions sociales, l’incitant à rêver de cette activité ?

De votre côté, comment arrivez-vous à décoder le réel intérêt de votre enfant pour le jeu d’acteur ?

  Article précédent Article suivant