nerveuse avant le première

J’ai des papillons dans le ventre et ma robe me pique…

Mon livre est en librairie depuis le 13 septembre, mais je ne suis pas encore allée le voir de visu en magasin. Je ne sais pas, j’ai peur de ne pas le trouver sur les tablettes, ou de le découvrir an fond du magasin, coincé entre deux livres. C’est comme si j’avais peur que la réalité ne soit pas à la hauteur de mon rêve.

Toutes ces années à fantasmer qu’un jour, moi aussi je serais une auteure publiée et que mon livre, au même titre que les autres, serait bien en vue sur un présentoir dans une librairie… Cela serait trop difficile de ne pas « croiser son regard ». Je serais comme une amoureuse coupée de son être cher, le cherchant partout, le souffle court et la peur au ventre. Alors, j’attends… J’espère secrètement que quelqu’un va m’envoyer une photo du livre trônant fièrement sur une tablette avec la petite note : « Regarde, Liane ! J’ai vu ton livre en librairie ! » On pourrait ainsi me rassurer, me dire qu’il est bien là, bien vivant sur la table des nouveautés, bien en lumière parmi ses compagnons de table.

C’est bientôt le lancement. Autant que la fête de bienvenue de la naissance de mon fils, la perspective de cette journée me remplit déjà de joie et d’émotion. Savoir que toutes ces personnes vont se déplacer pour fêter l’arrivée de mon « bébé » littéraire dans le monde me rend des plus émotives. Comme pour mon premier enfant, j’ai les mêmes craintes et les mêmes désirs pour ce
« deuxième » : « Va-t-il avoir une belle vie ? Va-t-il subir du rejet ou pire, de l’indifférence? Ou bien va-t-on l’aimer ? Va-t-il faire une belle carrière, rencontrer plein de beau monde et servir à quelque chose en ce monde ? Est-ce que je vais être une bonne « mère » et lui permettre de croître tout en le protégeant ? »

Ce matin, je suis tombée sur cette photo : j’avais 7 ans et j’étais la bouquetière du carnaval de mon petit village : St-Honoré, au Saguenay. Dans ma belle petite robe à brillants, qui me piquait quand même un peu, je devais m’avancer devant tout le monde pour aller porter le bouquet à la reine du carnaval. Mon cœur battait la chamade. C’était enfin le grand jour mais, en même temps, j’avais envie de pleurer tellement j’étais stressée et trop contente à la fois. Je me sens ainsi pour le lancement à venir…

J’ai besoin de vous, de votre présence et de votre sourire rayonnant qui voudra dire : « Vas-y Liane, t’es capable ! Lance-le, ton livre, et on va bien s’en occuper ! »

Quel événement de votre vie vous a autant chaviré?

Vous êtes cordialement invité à venir m’appuyer lors de mon lancement le 26 septembre pour un 5 à 7 à l’Espace La Risée, 1258 rue Bélanger. Il suffit de réserver via le lien de l’événement Facebook : Ici

Ne vous gênez pas, il y a de la place et plus il y aura de monde, plus je serai contente ! À l’achat du livre, je paye les taxes et vous courez aussi la chance de gagner une formation en interprétation devant la caméra.

Pour vous procurer le livre via ma boutique, cliquez ici.

Livraison dans les 48 heures.

  Article précédent Article suivant