Une journée à tout casser…

Des fois, il arrive des choses vraiment drôles sur les plateaux.

Lorsqu’on tournait des épisodes de Destinées, il arrivait que nous allions à l’extérieur des studios. Toute l’équipe appréciait sortir du sous-sol de TVA pour se retrouver dans un lieu lumineux. Pour ces épisodes, j’étais aux anges, car Kim, le personnage de Mylène Saint-Sauveur, se retrouvait dans un centre jeunesse. La spécificité de ce centre était de faire travailler les jeunes avec des chevaux. Moi qui suis une amoureuse des chevaux, je me voyais donc comblée.

 

Mylène avait de très très grosses journées puisqu’elle se retrouvait dans toutes les scènes. Elle était comme toujours très performante et a eu un très bon contact avec le cheval qui s’est super bien comporté. Il était d’un calme olympien malgré toute l’équipe de techniciens qui s’affairait autour de lui.

 

Il y a eu des moments magiques où le ciel nous offrait une lumière féérique. Quel bonheur parfois que de se retrouver tous unis dans une même direction et de travailler ensemble pour la meilleure scène possible!

Plus tard, nous sommes entrés à l’intérieur de la maison pour tourner d’autres scènes. Dans l’histoire, le personnage de Kim faisait une crise, frappait un miroir et se blessait.

Bien sûr, l’accessoiriste avait tout prévu et elle avait fragilisé un miroir qui devait se casser sous une simple pression de l’actrice. Même si l’accessoiriste avait fait des tests et qu’elle avait tout prévu, le miroir n’en faisait qu’à sa tête. Il refusait de casser. Tous s’y sont essayés : l’accessoiriste, un machino et même le réalisateur. Il n’y avait rien à faire, celui-ci refusait de casser.

 

En fin de compte, le réalisateur s’est amené avec un marteau pour briser le miroir récalcitrant. Malgré le retard que le miroir nous faisait prendre, nous ne pouvions nous empêcher de trouver la situation très drôle. Bien entendu, le marteau a eu raison du miroir et le réalisateur a modifié son plan.

Il restait à faire le maquillage de la blessure, ce qui est toujours très bien réussi.

Mylène s’en est donné à cœur joie de jouer l’émotion de la blessure.

Somme toute, ces journées à l’écurie ont été merveilleuses.

 

De votre côté, quel est votre meilleur souvenir au travail ?

  Article précédent Article suivant